Les travailleurs de l'Ontario risquent de subir les dommages collatéraux du boycottage demandé par Unifor affirme GM Canada

2019-01-25


Print Print   |  Send Email  |  Download Plain Text PDF Download   |  Share Add This  

OSHAWA (Ontario), le vendredi 25 janvier 2019General Motors Canada a répondu aujourd'hui à l'appel d'Unifor au boycottage des véhicules construits au Mexique.

Dans l'industrie automobile intégrée d'aujourd'hui, un appel au boycottage des automobiles construites au Mexique, s'il est écouté, pourrait entraîner des dommages collatéraux dans l'ensemble de l'économie de l'Ontario. On compte plus de 60 entreprises de pièces automobiles établies en Ontario qui soutiennent la production au Mexique. GM est également l'une des 10 entreprises automobiles qui importent des véhicules du Mexique et compte parmi les 5 entreprises qui en construisent également au Canada.

Les membres d'Unifor de GM fabriquent des boîtes de vitesse pour l'Amérique du Nord à St. Catharines et forgent des éléments de carrosserie à Ingersoll qui servent à la construction des véhicules au Mexique, qui sont ensuite vendus au Canada.  

« Le risque de dommages collatéraux pour les fournisseurs automobiles, les concessionnaires et les travailleurs de l'Ontario est préoccupant, en particulier pour une économie ontarienne qui est désormais favorable au commerce et qui a maintenant l'occasion de profiter d'une augmentation des échanges avec le Mexique, a déclaré David Paterson, vice-président de GM Canada. »

Depuis 2009, GM a réinvesti plus de 100 milliards de dollars au Canada par le biais de la fabrication et de l'achat de produits et services, et a investi plus de 8 milliards de dollars dans les régimes de retraite des travailleurs. L'investissement de GM au Canada a également permis de créer la plus importante main-d'oeuvre en ingénierie logicielle des automobiles au Canada. L'entreprise continue d'ajouter des emplois dans les secteurs de l'ingénierie automobile de nouvelle génération, des logiciels et des tests à Oshawa, à Markham, à Kapuskasing et bientôt à Toronto.

GM Canada continue de construire là où elle vend au Canada. À elle seule, la production de son usine d'Ingersoll est à peu près égale au total de ses ventes au détail au Canada. 

Le 26 novembre 2018, GM a confirmé qu'il n'y a aucun scénario commercial viable pour une production à l'usine d'Oshawa après la fin de l'année en raison de nombreux facteurs économiques, notamment les changements rapides au sein du marché nord-américain des voitures, l'annulation des produits d'Oshawa et un faible taux d'utilisation de l'usine de manière persistante. L'entreprise s'est engagée à verser des millions de dollars afin d'aider les employés de l'usine d'Oshawa à avoir accès à de la formation et à d'autres services d'assistance.

Pour en savoir plus sur la transformation de GM et notre engagement envers le Canada, consultez le www.supportingoshawaworkers.ca.

À propos de General Motors du Canada

La Compagnie General Motors du Canada distribue les véhicules Chevrolet, Buick, GMC et Cadillac par l'intermédiaire du plus grand réseau de concessionnaires du Canada, en plus d'offrir les services OnStar et MAVEN. GM Canada, dont le siège social est situé à Oshawa, en Ontario, compte plus de 7 700 employés partout au pays et est reconnue comme un chef de file en matière de fabrication de pointe, d'exploitation écologique, de sécurité active et de recherche et développement de technologies de véhicule connecté et autonome. Pour en savoir plus sur GM Canada, visitez le www.gm.ca ou abonnez-vous à @GMcanada sur Twitter. 

# # #

For further information, contact: